Le kybalion

30 janvier 2019 0 Par ConsciencesCollectives

Le Kybalion : Étude sur la philosophie hermétique de l’ancien Égypte et de l’ancienne Grèce est un livre ésotérique qui veut transmettre l’enseignement d’Hermès Trismégiste. Il est publié anonymement en 1908 par un groupe qui se fait appeler « Trois Initiés ».

« Les principes de la vérité sont au nombre de sept ; celui qui les connaît et qui les comprend possède la clef magique qui ouvrira toutes les Portes du Temple avant même de les toucher. »


  • Le Principe de Mentalisme

« Le TOUT est Esprit, l’Univers est Mental »

Ce principe implique que « Tout est Esprit ». Le Tout qui est la Réalité Substantielle (Matrice) se trouvant dans toutes les manifestations et les apparences extérieures que nous connaissons sous le nom de l’Univers matériel, Phénomène de la Vie ou Matière.

C’est tout simplement la Création Mentale du TOUT, la projection du TOUT qui crée les lois et la nature fondamentale de l’univers. Il est inconnaissable et indéfinissable, mais qui peut être considéré et pensé comme un Esprit Universel, infini et vivant. C’est la raison de tout ce qui existe.

« Celui qui comprend la vérité de la Nature Mentale de l’Univers est déjà bien avancé sur le Chemin de la Maîtrise. »


  • Le Principe de Correspondance

« Ce qui est en Haut est comme ce qui est en Bas ; ce qui est en Bas est comme ce qui est en Haut. »

Ce principe implique qu’il existe une harmonie, un rapport, une entente et une correspondance entre les différents plans de manifestation de la Vie et de l’Etre. C’est une déclinaison aux niveaux physiques, mental et spirituel. Tout ce que contient l’Univers émane de la même source, les mêmes lois, les mêmes principes, les mêmes caractéristiques s’appliquent car tout est contenu dans l’Unité. Nous pouvons simplifier la compréhension de la pensée en considérant que l’Univers peut être divisé en trois grands plans.

1. Le Grand Plan Physique.

2. Le Grand Plan Mental.

3. Le Grand Plan Spirituel.

Les différents plans se fondent les uns dans les autres. Les Manifestations de la Vie peuvent être considérées comme trois grandes nuances à des degrés différents

L’atome de matière, l’unité de force, l’esprit de l’homme et l’état d’archange ne sont que les échelons différents de la même échelle ; ils sont tous d’origine semblable. Ce qui change entre deux états c’est une différence de degré et de taux de vibration. Toutes ces choses sont des créations du Tout et existent dans l’Esprit infini du Tout. (Cf Principe de mentalisme)


  • Le Principe de Vibration

« Rien ne repose ; tout remue ; tout vibre. »

Ce principe implique que tout est en mouvement, tout vibre, rien n’est à l’état de repos. Les différences existant entre les diverses manifestations de la matière, de l’énergie, de l’âme, et même de l’esprit, sont la conséquence de vibrations avec des proportions inégales.

Depuis le TOUT, l’esprit Pur qui est la manifestation la plus élevée jusqu’aux formes les plus grossières de la matière qui sont les manifestations les plus basse, non seulement tout vibre à des vitesses différentes mais dans des directions et des manières différentes. Entre ces deux pôles opposés, il y a des millions et des millions de degrés différents de vibrations.

Depuis le Corpuscule et l’électron, depuis l’atome et la molécule jusqu’aux mondes et aux univers, tout se meut, tout vibre. L’énergie et la force ne sont que des degrés différents de vibration.

Transformer un état mental en un autre consiste à changer son niveau de vibration. Nous sommes capables d’y arriver par un effort de volonté, mais de le faire de façon délibérée et consciente nous créera un état plus stable et donc plus souhaitable.

« Celui qui a compris les principes de la Vibration, s’est emparé du sceptre du pouvoir »


  • Le Principe de Polarité

« Tout est Double ; toute chose possède des pôles : tout à deux extrêmes : semblable et dissemblable on la même signification : les pôles opposés ont une nature identique mais des degrés différents ; les extrêmes se touchent ; toutes les vérités ne sont que des demi-vérités ; tous les paradoxes peuvent être conciliés. »

Ce principe implique que tout est double, tout à deux pôles, tout à deux extrêmes. Cela implique que les manifestations de tout ce qui existe ont deux côtés, deux aspects, deux pôles, deux extrêmes, avec un nombre considérable de degrés qui les séparent. Les vieux paradoxes ont toujours rendu perplexe l’esprit des hommes. L’homme a toujours eu connaissance de quelque chose se rapprochant de ce Principe. Il en résulte des dictons, des maximes et des aphorismes.

« Tout est et n’est pas en même temps » ; « toutes les vérités ne sont que des demi-vérités » ; « toute vérité est à moitié fausse » ; « il y a deux côtés à toute chose » ; « toute médaille a son revers » …

Il est possible de changer, dans son propre esprit et dans l’esprit des autres, des vibrations de Haine en vibrations d’Amour. La compréhension de ce Principe nous permet de modifier notre propre Polarité aussi bien que celle des autres. Il nous est alors possible de réaliser cette chose à l’aide de notre Volonté. C’est ce fait qui nous permet de transmuter un état mental en un autre, grâce à la polarisation.

Nous pouvons transmuter le Chaud en Froid, simplement en modifiant la période des vibrations. Par le même procédé, l’Amour et la Haine peuvent se transmuter mutuellement, de même que le Courage et la Peur, mais nous ne pourrons pas transmuter la Chaleur en Bruit pas plus qu’on ne peut transmuter la peur en amour, de même que le courage en haine.


  • Le Principe de Rythme 

« Tout s’écoule, au-dedans et au dehors ; toute chose à sa durée ; tout évolue puis dégénère ; le balancement du pendule se manifeste dans tout ; la mesure de son oscillation à droite est semblable à la mesure de son oscillation à gauche ; le rythme est constant. »

Ce principe implique que dans tout se manifeste un mouvement mesuré, un mouvement d’allée et venue, un flux et un reflux, un balancement en avant et en arrière, un mouvement semblable à celui d’un pendule, un phénomène comparable à celui de la marée entre les deux pôles qui existent sur les plans physique, mental et spirituel. Le Principe du Rythme se relie étroitement au Principe de Polarité et se manifeste entre les deux pôles. Cependant, cela ne nous permet pas de dire que le pendule oscille jusqu’à l’extrémité des pôles. Cela n’arrive que très rarement car il est difficile dans la majorité des cas d’établir la place des pôles Extrêmes. Mais l’oscillation se fait toujours d’abord « vers » un pôle et ensuite « vers » l’autre.

Il y a toujours une action et une réaction, une avance et une retraite, une élévation et un abaissement dans tous les phénomènes de l’univers. Ce Principe se manifeste partout, dans les soleils, les mondes, les hommes, les animaux, les plantes, les minéraux, les forces, l’énergie, l’âme, la matière et même dans l’Esprit. Il se manifeste dans la création et dans la destruction des mondes, dans la grandeur et la chute des nations, dans l’histoire de la vie de toutes choses et enfin dans les états mentaux de l’Homme.

Il en est de même de toutes les choses qui ont une forme quelconque. Elles oscillent de l’action à la réaction, de la naissance à la mort, de l’activité à l’inactivité, puis elles recommencent. Il en est ainsi de toutes les choses vivantes, elles naissent, grandissent, meurent, puis renaissent. La nuit succède au jour ; le jour succède à la nuit. Le pendule oscille de l’Été à l’Hiver puis de l’Hiver à l’Été. Les corpuscules, les atomes, les molécules et les masses de matière quelles qu’elles soient, oscillent dans le cercle de leur nature. Un repos absolu n’existe pas, pas plus qu’un arrêt complet de tout mouvement ; or tous les mouvements sont soumis au rythme.

Nous comprendrons comment et à quel point ces oscillations rythmiques nous ont affecté pendant notre vie, comment toute période d’enthousiasme a été suivie d’un sentiment opposé, d’un état de Dépression profonde. De même vos moments de Courage ont été suivis de moments égaux de Crainte. Nous sommes constamment envahis par les hauts et les bas de nos sentiments mais nous n’avons jamais soupçonné la cause ou la raison de ce phénomène mental.

Celui qui aura parfaitement compris les agissements de ce Principe aura acquis la maîtrise de ces oscillations rythmiques des sentiments. Cela, nous permettra de mieux se connaître et de nous épargner d’être tiraillé par ces flux et ces reflux successifs.

« La Volonté est supérieure à la manifestation consciente de ce Principe, bien que le Principe lui-même soit indestructible. »


  • Le Principe de Cause et d’Effet

« Toute cause a son effet ; tout effet à sa cause ; tout arrive conformément à la Loi ; la chance n’est qu’un nom donné à la Loi méconnue ; il y a de nombreux plans causales, mais rien n’échappe à la Loi »

Ce principe implique que la loi régit tout l’Univers, que rien n’arrive au hasard, que le Hasard n’est qu’un mot pour désigner une cause existante non reconnue et non comprise, que tout phénomène est continu, sans aucune exception.

Nous retrouvons le principe de la cause et de l’effet sous n’importe quelle pensée scientifique, ancienne et moderne. Penser autrement serait éliminer les phénomènes de l’univers du domaine de la loi et de l’ordre, et les reléguer au contrôle de cette chose imaginaire que les hommes appellent le « Hasard ».

Nous ne pouvons pas nous imaginer une chose située hors du Tout qui serait extérieure à la loi et cela simplement parce que Le Tout est la loi en elle-même. Il n’existe pas dans l’univers un endroit où puisse se loger une chose extérieure et indépendante de la Loi. Son existence rendrait ineffectives toutes les Lois Naturelles et plongerait l’univers dans une illégalité et un désordre chaotiques.

Ce que nous appelons « Hasard » est simplement un mot destiné à exprimer des causes obscures, des causes que nous ne pouvons percevoir, des causes que nous ne pouvons comprendre.

Des confusions sont nées dans l’esprit des hommes qui ont étudié ce Principe, parce qu’elles étaient incapables d’expliquer comment une chose pouvait être cause d’une autre, c’est-à-dire pouvait être créatrice de la seconde chose. En réalité, jamais une « chose » ne cause ou ne « crée » une autre « chose ». La cause et l’effet intéressent simplement les événements. Un événement est, ce qui vient, ce qui arrive, ce qui se produit, comme un résultat ou comme une conséquence de quelque événement précèdent. Un événement ne crée pas un autre événement car il constitue un maillon dans la grande chaîne ordonnée des événements sortie de l’énergie créative Du Tout.

Les individus sont maniés par les opinions, les habitudes et les pensées du monde extérieur et aussi par leurs émotions, leurs sentiments et leurs états d’esprit, etc. Ils laissent leurs conduites être dictées, obéissant à leur entourage, aux influences extérieures et à leurs états d’esprit intimes, à leurs désirs, pour ne pas parler des désirs et des volontés des individus plus forts qu’eux-mêmes, de l’hérédité, de la suggestion qu’ils rencontrent à chaque pas, les menant sans la moindre résistance et sans la moindre opposition de Volonté. Nous sommes dans ce cas-là, un pion sur l’échiquier de la vie.

« Plus la création est éloignée du centre, plus elle est déterminée ; plus elle se rapproche du centre plus elle est près de la liberté »


  • Le Principe de Genre

« Il y a un genre en toutes choses ; tout à son Principes Masculin et Féminin ; le Genre se manifeste sur tous les plans. »

Ce Principe implique que le Genre se manifeste dans toute chose, que les principes Masculin et Féminin sont toujours présents et actifs dans toutes les phases d’un phénomène, sur n’importe quel plan de vie. Il est utile d’attirer notre attention sur le fait que le Genre dans son sens hermétique et le Sexe dans le sens ordinaire du mot, ne sont nullement la même chose.

Le mot « Genre » dérive d’une racine latine signifiant « engendrer, procréer, faire naître, créer, produire ». Le Sexe est simplement une manifestation du genre sur un certain plan du Grand Plan Physique, le plan de la vie organique

Le but du Genre est seulement « de créer, de produire, d’engendrer… » et ses manifestations sont visibles à n’importe quel phénomène de la vie. Nous trouvons une manifestation très nette du Principe du Genre parmi les corpuscules, les ions et les électrons qui constituent la base de la matière ainsi que le reconnaît la science, et qui, en se combinant d’une certaine manière donnent naissance à l’atome. Il n’y a pas bien longtemps, l’atome était considéré comme un et indivisible.

L’atome est composé d’une multitude de corpuscules, d’électrons et d’ions, tournant les uns autour des autres et pourvus de vibrations de très haute intensité. Cependant, la science ajoute que la formation de l’atome est due à un groupement de corpuscules négatifs autour de corpuscules positifs. Les corpuscules positifs semblent donc exercer une certaine influence sur les corpuscules négatifs, obligeant ceux-ci à exécuter certaines combinaisons et à « créer », à « engendrer » un atome. Les enseignements les plus anciens ont toujours identifié le principe masculin du genre avec le pôle électrique « Positif », et le principe Féminin avec le pôle « Négatif ».


Source : https://www.entites.fr/kybalion/