Écriture automatique « Est-ce mon autre Moi ? »

30 janvier 2019 0 Par ConsciencesCollectives

Je ne croyais plus en rien, ni à la société, ni à la vie, a ce monde de fléau de pars en d’autres.
Seul dans cette obscurité, je me mis à repenser aux bonne et mauvaises choses.
Je n’ai reconnu dans un premier temps que les mauvaises. Puis, je me mis à réfléchir à nos actes,
de nos habitudes.

Mon moi, qui essaye de gravir une montagne pleine d’obstacle.
Me diriez-vous, c’est la société pour l’un, c’est Dieu pour l’autre, et pour le reste qui ne comprenne pas
mais subisse la vie sans chercher à comprendre que tout est une question de choix. Certes on nous éduque de la manière
que veut la société. Nous nous sommes pris pour des fous, des malades qui ne correspondent à aucune « bonne » case.
On nous contamine par le mensonge.

On naît simple et ignorant mais on nous apprend à travers nos 5 sens dès notre plus jeune âge.
Ne pas comprendre le cœur des gens, de ne pas comprendre leurs souffrances tout en faisant de notre mieux à être tolérant, à ne pas être égoïste, à faire attention aux autres et pourtant ce n’est qu’une éducation. S’aimer les uns les autres, c’est partager nos peines et nos bonheur
tout en restant honnêtes avec soi même. N’est ce pas mieux d’avoir une âme charitable qui nous aimes ?

On s’égare tous de notre chemin car le voile de la société obscurcie nos sens et cache la lumière à nos yeux.
Nous sommes tous frères et sœurs unis par un même lien , la vitalité. Ne nous comparons plus à des animaux.

Ne soumettez pas votre existence humaine, à une société qui veut vous matérialiser et vous faire oublier votre lumière.

Soyez fort contre ceux qui vous veulent du mal.
Soyez le bien et ensemble vous triompheriez de leurs calamités.

L’homme se croit le plus intelligent mais il oublie le véritable fondement de nos fondations anciennes et pleines de sagesses.
Maintenant, laisser votre libre arbitre s’exprimer, pour obtenir votre liberté tous ensemble.
L’enfant apprend de ses parents mais il a toujours son libre arbitre, à celui qui le comprend.
Rappelez vous, Dieu est juste en tout point. C’est à vous d’acquérir cette sagesse et d’illuminer ceux qui souffre.

(Jeudi 25 Juillet 2018)