Dr René Peoc’h

René Peoc’h, médecin, docteur en Sociologie et docteur es sciences naturelles, spécialiste de l’étude du comportement animal

L’esprit peut-il influencer la matière ? C’est pour répondre à cette question qu’un ingénieur français, Pierre Janin, a élaboré un appareil baptisé “générateur numérique aléatoire”. Ce robot est un tychoscope et se déplace selon un mouvement brownien. Il mesure une dizaine de centimètres de diamètre et se déplace de façon totalement aléatoire.

Le protocole en question a été inventé par le Dr René Peoc’h et lui a permis d’obtenir en 1986 sa thèse de doctorat en médecine après avoir réalisé une expérience très surprenante. En effet, il a utilisé pour ses tests des poussins auxquels il a appliqué la théorie de l’empreinte, théorie qui précise que les oiseaux peuvent adopter à la naissance n’importe quel objet qui bouge et qui fait du bruit à côté d’eux (humain, robot, etc.). Ainsi René Peoc’h a conditionné des poussins pour qu’ils adoptent ce robot, comme leur mère.

L’objectif de l’expérience était donc de démontrer que la pensée d’un poussin, ou d’un homme, pouvait influencer à distance le déplacement d’un robot. Pour cela, il a fallu mettre les poussins dans une cage transparente afin de constater si le robot (qui fonctionne de façon aléatoire) avait un déplacement perturbé par rapport à son habitude, et s’orientait vers la cage.

Pendant 4 ans, René Peoc’h réalisa 600 expériences avec 2500 poussins. En moyenne, le robot se déplaçait 2,5 fois plus souvent vers la cage que vers la zone opposée . Il y a eu autant d’expériences avec des poussins ayant leur propre mère poule que de poussins conditionnés avec le robot. Quand le poussin a sa propre mère poule, il n’est donc pas intéressé par le robot, et ce dernier se déplace conformément au hasard dans toutes les directions. La conclusion est que « c’est bien le conditionnement opéré sur le poussin qui est responsable de la différence de trajectoire du robot ».

Reportage effectué par la chaine Arte sur les expérience effectuées par Dr René Peoc’h. Un résume d’expérience sur l’influence de l’esprit sur la matière.

Pour René Peoc’h, l’important est dans un premier temps de constater ce phénomène. Effectivement, le poussin veut sa maman donc il attire le robot par la force de sa pensée. Cette faculté est connue sous le nom de psychokinèse ou effet PK. Ou, pour employer un terme plus modeste, un effet psycho-physique. À défaut de pouvoir lui apporter une explication scientifique, René Peoc’h vient à la conclusion :

« Qu’il faut constater que le phénomène existe bien, car il y a aussi dans la physique fondamentale des phénomènes invisibles, immatériels, comme les lois physiques, les forces, l’énergie, le temps, les dimensions de l’espace… Tout ça, c’est de l’invisible, de l’immatériel et l’on ne sait pas ce que sait à la base. Là, la pensée, c’est le même type de phénomène, on ne la constate que par ses effets sur la matière, c’est invisible et immatériel, et l’on s’aperçoit que l’homme ou l’animal peut interférer, biaiser les règles du hasard de façon à ce que ce hasard lui soit favorable dans le sens qu’il désire ».  

René Peoc’h a été l’invité de l’émission « Les Aventuriers de l’Impossible » sur RTL en compagnie de Jacques Pradel et Didier van Cauwelaert pour parler plus en détail de ses travaux démontrant que l’on est bien au-delà du simple hasard… Je vous invite vivement à l’écouter !!


Source : http://www.leslecturesdeflorinette.fr/2018/01/l-esprit-et-la-matiere.html

Apparait :

P270